Réservé aux membres ATEC

22 avril 2018, Lettre ouverte
Faire vivre une association comme l'Académie troyenne d'études cartophiles devient une entreprise difficile. Le bureau de l'association lance un appel aux bonnes volontés en incitant chacun à une prise de conscience.

Chers Amis, membres de l'ATEC,

Soyez conscients qu'une association vie par ses membres et uniquement par eux.
Je regrette une nouvelle fois que la présence des membres inscrits soit assez faible. J’excuse tous ceux que l’âge, la maladie tiennent en dehors de la vie sociale et le regrette profondément. Ainsi que tous ceux qui depuis bientôt 30 ans ont beaucoup donné à l’ATEC. Nous leur devons respect et considération.

 Mais en attendant de fêter le trentenaire, je me dois de vous l'écrire en tant que membre fondateur. Je vais lancer auprès de vous un questionnaire pour connaitre vos attentes et savoir si nous sommes toujours sur le bon chemin.

L'ATEC doit vivre et pour ce faire, il faut que ses membres en expriment le désir et l'envie. Trop d'associations ont disparues dans l'indifférence. 
Notre époque très individualiste marque une propension à cette façon de se désintéresser de tout et en particulier des relations humaines qui devraient être plus conviviales, voire plus chaleureuses.

Le tombeau nous guette tous, sans discrimination ! Alors, réagissons avant qu'il ne soit trop tard.

Les quelques membres du bureau de l'association encore en capacité, vous sollicitent de les aider à faire vivre notre académie et nos rendez-vous mensuels qui séduisent un public à chaque rencontre. Ce qui fut le cas samedi 21, merci à Jean-Michel.
Hier, nous étions plus de 100 dans l'auditorium, ce qui démontre que l’ATEC arrive à toucher les gens.
Votre présence est pour nous un encouragement.

Une lueur d'espoir vient des quelques nouveaux membres qui ont bien voulu entrer dans l'académie. Un début de relève se constitue. Fassions que leur intégration leur apporte ce qu’ils espèrent.
Enfin précisons, qu'il n'est besoin d'être cartophile, pour aimer l'Histoire locale.

Merci de votre bienveillance,
Et vive l’ATEC !

Jacques Roland Fournier, vice-président fondateur et webmaster

Aucun commentaire: